Actualités

Le couple: fusion ou indépendance ?

Quelle définition donneriez-vous du couple ? 
C'est une aventure qui met en scène deux polarités : le féminin et le masculin. Le couple est constitué de deux personnes différentes qui cherchent à ne faire qu'un. A partir de cette tendance générale, un subtil équilibre entre les moments d'unités du " nous " fusionnel et ceux d'indépendance et d'expression individuelle fait que chaque couple est unique.

L'individualisme contemporain ne vient-il pas contrarier l'épanouissement du couple ? 
Notre société individualise. Les valeurs de réalisation ou de la réussite personnelles priment sur les autres. Mais l'individualisme c'est fondamentalement la liberté. Dans le couple cette marge d'autonomie permet d'éviter l'étouffement que peut provoquer, dans une certain mesure, la co-présence, la fusion.

Il faut distinguer ce que l'on veut faire ensemble et ce que l'on doit faire ensemble - élever les enfants par exemple. Il est important de pouvoir utiliser le " je " et pas seulement le " nous ". La plupart du temps le " je " et le " nous " sont des étapes de la vie du couple. La lune de miel est souvent un moment de fusion et l'indépendance se développe généralement au fur et à mesure.

La fusion, est-ce dangereux ? 
Elle n'est pas dangereuse tant qu'elle ne met pas en péril l'identité de chacun. C'est un risque latent si l'on n'est pas suffisemment bien avec soi même. Aucun des deux ne doit se sentir menacé d'être avec l'autre.

Le refus de certaines personnes de se laisser aller à la fusion amoureuse est généralement justifiée par la crainte de se perdre soi-même dans la relation. S'épanouir dans la fusion c'est avoir la conviction de pouvoir en sortir sans éprouver de frustration ou sans avoir le sentiment que cette abandon affectif a également été un abandon de soi - même. Fusionner ne doit pas être synonyme de perte d'identité.

Y-a-t-il un portrait type de la personne en demande de fusion ? 
De façon générale, le besoin qu'éprouvent certaines personnes d'avoir un rapport fusionnel est souvent révélateur d'une relation de dépendance mère/enfant. Cela peut également être le fruit d'un narcissisme excessif : "j'ai besoin que tu m'admires" ou "quand tu brilles j'existe"...

La plupart du temps celui qui demande le plus d'intimité est celui qui a en réalité le plus fort désir de s'en échapper par le travail ou les loisirs. A contrario, celui qui s'en éloigne en a généralement le plus besoin. Quand j'affirme " je ne veux pas de
fusion ", c'est souvent que j'en ai manqué enfant ou que j'ai souffert d'une trop grande fusion.

Que nous dit le Tantra sur le couple et face à une crise de couple, que préconisez-vous ? 
Le Tantra indique que la relation de couple se joue en fonction du rapport du masculin et du féminin en chacun de nous. Hommes et femmes se rencontrent en fonction de leur script personnel, du rapport intime qui se joue, en eux, entre le féminin et le masculin.

La technique des ateliers de Tantra en groupe favorise l'approfondissement de la rencontre. Discussions, danses, massages se succèdent et permettent une première libération. Puis les couples sont invités à se rendre dans leur chambre pour y pratiquer des exercices intimes et méditer.

L'un des exercices consiste à prendre une position à deux et la garder. Ce moment de suspens de l'acte sexuel permet à chacun des partenaires d'exprimer ses sentiments. C'est un exercice de communication dans l'intime qui permet de verbaliser des non-dits. La fusion de la jouissance est suspendue par la parole. En disant je m'individualise et retiens la fusion.

Les archives

 
 
Copyright © femininmasculin.org Tous droits réservés 2005.
Conception & réalisation agence web Ekko media